#ChallengeAZ │ M… Les Mannevy de Poitiers

Le couple Guillaume MANNEVY et Anne MANNEVY est installé à Poitiers et ils ont passé un contrat de mariage devant M° PÉRONNET un notaire de Poitiers le 26 août 1663. Lui est avocat, dans certains actes il est dit « sieur de Colombiers », il est fils de Guillaume MANNEVY et de Radegonde GARNIER, elle est fille de François MANNEVY et de Anne PICOT. Ils ont eu au moins huit enfants, deux d’entre eux se sont mariés, une fille qui aura sept enfants, dont le mariage d’un seul est connu sans postérité, et un garçon qui quittera Poitiers pour s’établir à Villiers une paroisse du Haut-Poitou (1). Les MANNEVY de Poitiers, tant du côté de Guillaume que du côté d’Anne, avaient des liens avec des échevins de Niort.

Tour Maubergeon

Radegonde GARNIER, la mère de Guillaume, compte parmi ses aïeux un couple d’anciens pictaves, François BOICEAU x Anthoinette COEURDELYON, mariés vers 1465. Ils habitaient une des maisons aujourd’hui disparues et qui cachaient la tour Maubergeon jusqu’aux travaux de désengagement du monument faits entre 1850 et 1905. Ce couple a eu trois filles :

  • Jehanne BOICEAU mariée à Jehan DEMARNEF dit de Liège puis à Nicolas PELLETIER des imprimeurs-libraires,
  • une autre Jehanne BOICEAU mariée à Jacques BOUCHET un imprimeur-libraire,
  • Perrine BOICEAU mariée à Pierre CHERPENTIER un procureur.

Le couple DEMARNEF x BOICEAU représente les quadrisaïeuls de Radegonde GARNIER.

Ascendance de Guillaume MANEVY ▲ clic pour agrandir l’image

 

Jehan MANEVY de Villiers-en-Plaine :

château-mairie de Villiers (79)

Le fils du couple Guillaume MANNEVY x Anne MANNEVY établi à Villiers-en-Plaine (79)  s’appelle Jehan, il est baptisé dans la paroisse de Saint-Cybard de Poitiers le 04 septembre 1671. Il se mariera deux fois, la première avec Marguerite PILLOT en 1697 à St-Christophe-sur-Roc (79), la seconde en 1720 avec Louise BIRAULT à Villiers. Il a eu une fille illégitime avec Catherine AYMER, conçue entre son premier mariage et son remariage, fille qui se mariera mais ne laissera pas de postérité. Jehan est cité dans les actes comme « sieur de Villiers ». Du premier mariage sont issus 12 enfants dont seulement un aura une descendance notable qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Il s’agit de Joseph né en 1714 et marié avec Jeanne-Madeleine VANDIER fille de Jean VANDIER et de Jeanne-Marie-Madeleine MAYNIER, le mariage a eu lieu à Champdeniers (79) le 28 novembre 1750, une sœur de Joseph s’est mariée avec un frère de Jeanne-Madeleine, Françoise MANNEVY avec François VANDIER. Dans l’acte de mariage les parents de Joseph ne sont pas cités, il est majeur et âgé de 35 ans, mais vu son âge et la rareté des MANNEVY dans et autour de Champdeniers on peut sans risque dire qu’il est celui né le 23 avril 1714 à Ste-Néomaye (79) .

Acte de baptême de Joseph MANNEVY

Si à Poitiers les MANNEVY sont des notables ayant une aisance financière certaine, Joseph le fils de Jehan montre qu’il y a eu une certaine paupérisation de la famille, il est marchand tanneur. Il est quand même un notable aisé au niveau de sa paroisse. Si le travail dans les tanneries est très pénibles pour les ouvriers plus ou moins bien payés, celui qui possède une tannerie et qui fait profession de marchand-tanneur est à l’aise financièrement. Le travail de la peau pour produire des cuirs sous toutes ses formes est lucratif pour le patron d’une tannerie, le cuir est un produit de valeur.

Descendance de Jehan MANEVY ▲ clic sur l’image pour l’agrandir

 Des familles de tanneurs et autres de Champdeniers :

Tanneries de Champdeniers ▲ clic pour agrandir l’image

Joseph MANEVY aura huit enfants dont cinq se sont mariés, quatre filles et un garçon, ce dernier aura seulement deux filles. Si le patronyme MANNEVY disparaît avec ses deux petites-filles, une partie de la descendance de Joseph se retrouve dans la tannerie de Champdeniers, des PROUST des MAYNIER. Il y a aussi des cordonniers liés au travail du cuir. Les filles épousèrent des boulangers, des poêliers. Ensuite l’ascenseur social se met en route et des orfèvres, des horlogers, des médecins apparurent. Certains parmi les descendants furent maires, élus départementaux, député(s).

Descendance de Joseph MANEVY ▲ clic sur l’image pour l’agrandir

 De nos jours :

Tous les descendants de ces MANNEVY des Deux-Sèvres sont des personnes aussi remarquables et dignes d’intérêt les unes que les autres à leur niveau. S’il faut en sortir un du lot, citons Yannis SUIRE, époux d’une LEMASSON descendante de Joseph MANNVY à la huitième génération. Il est conservateur du patrimoine de la Vendée, c’est-à-dire du Bas-Poitou. Cela reste une histoire de Poitevins. Il a publié de nombreux articles et livres sur l’histoire les lieux et les monuments de la Vendée.

Lien d’ascendance avec les MANEVY ▲ clic sur l’image pour l’agrandir

 

(1) Le Poitou se divise en deux sous régions, le Haut-Poitou constitué en gros des départements actuels de la Vienne et des Deux-Sèvres, le Bas-Poitou correspondant en gros à la Vendée. Villers (Villiers-en-Plaine) est à la limite entre les Deux-Sèvres et la Vendée.