100 mots pour 1 vie : Albert DÉSOULIÈRES, sculpteur poitevin

Régulièrement Sophie BOUDAREL nous invite à réveiller notre généalogie en nous lançant des défis qu’elle appelle des Généathèmes. Pour ce mois d’octobre, elle nous propose de rédiger une biographie en 100 mots ou de partir à la découverte de nouvelles sources.

100 mots pour 1 vie est-ce bien suffisant ? Bien sur que non, mais cela me permet de vous parler d’Albert DÉSOULIÈRES, sculpteur poitevin, que vous avez pu rencontrer malgré vous !

Signature d'Albert DESOULIERES sur le monument aux morts de Ligugé

Signature d’Albert DESOULIERES sur le monument aux morts de Ligugé

Albert est né en 1882 à Poitiers. Il est le fils de Jean Joseph et d’Adolphine CAMINADE. Il s’est marié en 1907 à Orléans avec Fernande Lydia Julie PELLETIER. Il décèdera en 1959 à Poitiers.

Il a sans doute bénéficié très tôt d’un apprentissage auprès de son père qui était sculpteur dans l’Atelier de Saint Savin situé non loin de la Cathédrale de Poitiers. L’atelier participera à l’ameublement et décoration de nombreuses églises et chapelles de châteaux de la Vienne et d’ailleurs.

Progressivement, l’atelier va se reconvertir dans la réalisation des monuments aux morts dont ceux de Montamisé ou Ligugé.

***

Pour en savoir plus sur la vie et l’ascendance d’Albert DÉSOULIÈRES, voir revue HERAGE n° 134.

 

Eglise Saint-Secondin à Saint-Secondin (86) - Autel et tabernacle réalisés en 1900 par l'atelier Saint Savin-Desoulières

Eglise Saint-Secondin à Saint-Secondin (86) – Autel et tabernacle réalisés en 1900 par l’atelier Saint Savin-Desoulières.

Monument inauguré le 2 novembre 1919.

Monument aux morts de Montamisé (86) inauguré le 2 novembre 1919.

Fiche matricule d'Albert DESOULIERES déclaré "sculpteur" corrigé en "entrepreneur"

Fiche matricule d’Albert DESOULIERES déclaré « sculpteur » corrigé en « entrepreneur ».

Partager cet article:
Digg Google Bookmarks reddit Mixx StumbleUpon Technorati Yahoo! Buzz DesignFloat Delicious BlinkList Furl

Les commentaires sont fermés.