Calendrier de l’avent du CGP : Jour 21

Pour le mois de décembre 2019, nous vous proposons d’ouvrir la boîte à souvenirs. En ce 21e jour, nous avons choisi d’évoquer un des des moments forts d’une association : les assemblées générales. Vous êtes nombreux chaque année à répondre à cette invitation. Cela en fait des souvenirs !

Voici les lieux où nous nous sommes retrouvés ces dernières années :
2019 : LOUDUN, visites de l’église Saint-Pierre-du-Marché, du musée Théophraste RENAUDOT et collégiale Sainte-Croix-de-Loudun
2018 : CIVAUX, visite du musée archéologique et du patrimoine local -église, baptistère, nécropole mérovingienne-
2017 : TERCÉ, visite du musée de la Vienne dans la Seconde Guerre Mondiale
2016 : CHAMPIGNY-LE-SEC, conférence de David ALBERT-BRUNET
2015 : LATILLÉ, conférence de Jean-Marie AUGUSTIN
2014 : LA-ROCHE-POSAY, visite du musée préhistorique du Grand-Pressigny
2013 : ROUILLÉ, visite de la cité des tanneurs de Lavausseau
2012 : CHAMPAGNÉ-SAINT-HILAIRE, visite du château de La Roche à Magné

Calendrier de l’avent du CGP : Jour 20

BERGERON, PLAT, Persac, Vienne 86

Adrien BERGERON et Marie-Louise Gabrielle PLAT, 1920 à Persac – coll. privée Ch. DESSIOUX

Pour le mois de décembre 2019, nous vous proposons d’ouvrir la boîte à souvenirs. Nous avons demandé à nos adhérents de bien vouloir partager des photos ou images et de nous dire en quelques mots ce qu’elles évoquaient pour eux.

Pour ce 20e jour, c’est Christian DESSIOUX, notre secrétaire, qui prend la plume pour évoquer son grand père :
« Le 19 juin 1920, Adrien BERGERON, 31 ans, épouse à Persac, Marie-Louise Gabrielle PLAT, 24 ans. Bonheur éphémère, Marie-Louise disparaît 6 ans plus tard victime de la dernière épidémie de suette.
J’ai été élevé avec Adrien jusqu’à mes 22 ans. En souvenir de lui, mon fils, né 15 ans après sa disparition porte son prénom. »

 

Calendrier de l’avent du CGP : Jour 19

Puy-Lonchard hiver 1957-1958, coll. privée Th. Péronnet

Pour le mois de décembre 2019, nous vous proposons d’ouvrir la boîte à souvenirs. Nous avons demandé à nos adhérents de bien vouloir partager des photos ou images et de nous dire en quelques mots ce qu’elles évoquaient pour eux.

19 jours déjà que nos adhérents partagent leurs souvenirs. Aujourd’hui c’est Thierry Péronnet qui nous présente une photo d’un autre siècle :
« Une photographie du temps ancien, prise dans une salle de classe de l’école municipale de Puy-Lonchard de la commune de Cissé. C’était un autre millénaire, le deuxième, une autre Histoire, une période antique. La seule photographie connue rassemblant les quatre enfants d’une fratrie, avec tout le charme du noir et blanc, aucune autre les réunissant n’a été prise depuis. C’est l’hiver 1957-1958, les enfants sont encore insouciants et posent sur fond de carte de l’Algérie Française. La classe était chauffée à l’ancienne par, un poêle brûlant des buches en bois. »

Thierry est un maître aguérri en généalogie. Ce « petit vermisseau du Poitou », comme il aime malicieuse se nommer, est une référence pour nous autres qui avons beaucoup à apprendre pour atteindre son expertise. Sous son air bourru, il cache une immense connaissance des registres et autres trésors des Archives départementales où il se réfugie régulièrement. Il faut savoir mériter les informations qu’il distille. C’est pourquoi nous sommes honorés qu’il participe au ChallengeAZ du Cercle.

Retrouvez les textes qu’il a proposé dans le cadre du Challenge AZ :
en 2018 avec J comme La Jusie, une famille de « noiseux », les BOURREAU et Y comme Yteuil, une empreinte révèle une chapelle disparue
en 2019 avec M comme les Mannevy de Poitiers, O comme sous l’Occupation, fichage à Lavoux et U comme Université de Poitiers, portraits de docteurs en médecine

Calendrier de l’avent du CGP : Jour 18

De gauche à droite : Claude ROUIL ; Constant BAUDINIERE ; Constant QUILLET, tailleur ; Suzanne ROUIL ; Marie-Rose ARNAULT ; Antonine PENINON ; ? ; ? ; ? ; Lucien GERBAULT ; Yvonne ROUIL, épouse BAUDINIERE; ? (collection C. Couillaud)

Pour le mois de décembre 2019, nous vous proposons d’ouvrir la boîte à souvenirs. Nous avons demandé à nos adhérents de bien vouloir partager des photos ou images et de nous dire en quelques mots ce qu’elles évoquaient pour eux.

Pour ce 18e jour, c’est au tour de Jacky Gerbault de nous offrir cette scène de vie en pleine rue de Salles-en-Toulon:
« Sur cette photo se trouvent mes grands-parents paternels. Ma grand-mère est installée à la machine à coudre et mon grand-père tient un objet dans sa main gauche, d’ailleurs je me demande de quoi il s’agit. Sont présents des tailleurs d’habits, des couturières et des marchands de tissus rouenniers.
Autre mystère la date de cette photo, le livre de photos de Valdivienne, page 171, la date de 1908, alors que pour moi elle ne peut être datée que du début de 1920.
La photo m’a été transmise par Christophe Couillaud. »

Jacky aime parler des métiers de nos anciens. C’est ainsi que pour le challengeAZ il s’est penché sur deux métiers que nous rencontrons dans nos recherches :
en 2018 avec B comme Bonnes, la Ronde, des meuniers
en 2019 avec V comme Valdivienne, une dynastie d’instituteurs

Bonne lecture !

Calendrier de l’avent du CGP : Jour 17

Saint-Pierre-les-Eglises, JOUBERT, PIFFETEAU, Vienne 86

Double mariage des frères JOUBERT avec les soeurs PIFFETEAU, 1946 à Saint-Pierre-les-Eglises (86)

Pour le mois de décembre 2019, nous vous proposons d’ouvrir la boîte à souvenirs. Nous avons demandé à nos adhérents de bien vouloir partager des photos ou images et de nous dire en quelques mots ce qu’elles évoquaient pour eux.

Ce 17e jour, Séverine GOURDEAU partage avec vous la photo de ce double mariage à Saint-Pierre-les-Eglises :
« La commune de Saint-Pierre-les-Eglises fusionne le 01/12/1946 avec celle de Chauvigny. J’ai agrémenté ce cliché de « scrapbooking ». Il présente l’un des derniers mariages de cette ancienne commune, avec la particularité d’être double.
En effet le 24 mai 1946, les frères JOUBERT épousent les sœurs PIFFETEAU :             JOUBERT Gaston Ernest Henri (1918-2006) et PIFFETEAU Madeleine Rose Marie Jeanne (1925-2008), mes sosas 14 et 15, les plus petits des mariés, s’unissent le même jour que JOUBERT ? et PIFFETEAU Marie. »

Le moins que l’on puisse dire c’est que chez les GOURDEAU la généalogie est une passion qui se partage en famille mais aussi avec les autres. Anthony participe régulièrement, pour notre plus grand plaisir, dans la revue Herage et dernièrement, Camille, la fille du couple, a remis un texte à l’atelier écriture que nous avons publié pour le ChallengeAZ en 2019 avec R comme Regard sur l’histoire de mon collège.
La relève est assurée !

Bonne lecture !